NETGEAR AirCard 790 : un très bon hotspot 4G


On se retrouve aujourd’hui pour le test d’un hotspot 4G haut de gamme made in NETGEAR : l’AirCard 790.

 

Packaging et Design

La boîte enveloppant le produit ne montre rien d’extravagant : en carton, elle propose une photo du périphérique ainsi que ses caractéristiques. On retrouve de plus une étiquette mentionnant les IMEI et numéro de série.

 

photo1

 

A l’intérieur se trouvent le fameux hotspot en question, sa batterie, un câble USB vers micro USB pour le recharger, un adaptateur secteur, mais aussi un câble micro USB mâle vers USB femelle pour pouvoir recharger un autre périphérique.

 

photo7

 

Concernant le design du produit : on a sur la face avant un écran tactile qui servira d’interface principale, accompagné d’une diode de notification. Sur la tranche supérieure, un bouton Allumage/Veille et sur la tranche inférieure un port USB 3.0, qui permettra de recharger le produit ou bien de servir de batterie d’appoint.

 

Photo3

 

Le matériau employé, à savoir une combinaison de plastique gris et noir en revêtement soft touch, donne un aspect relativement premium. Et c’est tout de même un niveau minimum vu le prix du produit. Il ne semble pas du tout fragile dans tous les cas.

 

Fonctionnement

Au premier démarrage, il nous faudra insérer une SIM au format micro SIM, puis placer la batterie fournie, refermer le tout à l’aide du cache et appuyer sur le bouton d’allumage : On se croirait en train d’allumer un téléphone portable traditionnel.

 

photo2

 

L’appareil nous demande alors de paramétrer la langue, puis, plus important, nous demande tout de suite quels réglages opérateur choisir. Un bon point, qui permettra d’entrée de jeu de pouvoir profiter d’une connexion opérationnelle.

 

photo6

 

On arrive ensuite sur l’écran d’accueil de l’appareil. Il mentionne le nom du réseau Wifi ainsi que son mot de passe. Le clignotement de la diode en orange nous indique une alerte.

 

photo4

 

Il nous faut donc dérouler le centre de notifications, comme sur smartphone, pour remarquer que le produit nous demande le code PIN de la carte. Après saisie et validation, il se connecte au réseau et la diode s’éteint.

En parlant de la saisie du code PIN, notre équipe a remarqué ce qui semble être un petit problème logiciel sur notre modèle de test : sur le clavier tactile de saisie du code PIN, et uniquement pour ce clavier, les touches du bas ne fonctionnaient pas (impossible de taper 0000 par exemple). Il fallait systématiquement quitter ce menu code PIN puis revenir dedans pour que cela fonctionne.

On retourne alors sur notre écran d’accueil.

 

Interface

 

photo5

 

On retrouve donc différents éléments : Le réseau est affiché dans la barre du haut, tout comme la quantité de batterie restante. En appuyant sur le nom ou le mot de passe du réseau Wifi, il est possible de les modifier.

On remarque tout de suite une fonction très intéressante : le hotspot est équipé en natif d’un suivi de consommation accessible d’un seul coup d’oeil. On peut donc y voir la quantité de données utilisées et le nombre de jours restant avant renouvellement de son forfait. La fonction est aussi à paramétrer en appuyant dessus.

Plus bas, on retrouve un menu wifi, adjoint à une petite vignette. Ici, le chiffre 1 indique qu’il y a un appareil connecté au hotspot. En appuyant, on accède à un menu plus approfondi, permettant par exemple de changer l’intensité de la portée, de bloquer des périphériques…

A noter que ce hostpot permet de recevoir et d’envoyer des SMS via le menu messages.

Dans paramètres on retrouve des catégories plus générales, liées au système : la langue d’affichage, la luminosité de l’écran, etc…

A noter que l’appareil est capable de fournir une connexion internet en USB si on le connecte à un ordinateur. Un très bon point. Cette fonction est désactivable à souhait au niveau des réglages.

 

Performance et Autonomie

Concernant la réception du réseau, rien à signaler. Son intensité est plus importante que sur mon propre iPhone 5S dans les même conditions, avec une à 2 barres supplémentaires en réseau. Cela s’en ressent aussi au niveau du débit : en le mettant en mode partage de connexion, mon iPhone délivre en moyenne 2 à 3 Mb/s en moins en 4G. C’est non négligeable. Ce hotspot peut de plus émettre en Wifi 5 GHz, et donc est aux meilleurs standards réseaux.

L’autonomie s’est montrée, à mon sens, un peu plus décevante : vraiment très difficile d’atteindre les 10 à 11 heures d’autonomie promises… Elles semblent s’établir sur un usage modéré et équilibré, dans lequel le hotspot est souvent en veille. En effet, en utilisation continue et intensive, la batterie fond bien plus rapidement, comptez 6 heures d’utilisation, voire un peu moins. Cela peut être palié par le port USB qui équipe ce hotspot : il le rend compatible avec les batteries externes pour smartphone, ce qui est un bon point. On doute de ce fait de la pertinence de ce produit en tant que chargeur d’appoint pour smartphone, vu l’autonomie quelque peu en berne.

 

Conclusion

NETGEAR nous fournit ici un hostpot très complet, à l’apparence sobre et élégante, mais surtout ultra fonctionnel, et adapté aux meilleurs standards actuels. L’interface utilisateur est très intuitive et facile à prendre en main. Seule son autonomie semble quelque peu pécher face aux caractéristiques promises, mais cela n’entâche en rien l’expérience globale procurée. Ce produit est avant tout un produit de niche à destination d’une clientèle spécifique: celle qui souhaite la meilleure performance possible. Son prix n’est ainsi pas à la portée de tous !

 

Le NETGEAR AirCard 790 est disponible pour un peu moins de 200 euros sur Amazon.

Amazon

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *